Vous êtes ici : Accueil université > SFR Santé > Accueil > Actualités du Pôle Recherche en Santé

Recherche / Culture scientifique

Santé : l’immunothérapie comme solution au traitement du mélanome ?

A- A+ Aa

2 novembre 2015

Et si notre corps et nos propres cellules pouvaient nous aider à lutter contre le cancer ? C’est ce que propose aujourd’hui l’immunothérapie. Une équipe de recherche nantaise du Centre de Recherche en Cancérologie Nantes-Angers (CRCNA) étudie actuellement les différents acteurs du système immunitaire pour mettre en place de nouveaux traitements des cancers comme le mélanome.

Pour y parvenir, les chercheurs ont analysé plusieurs milliers de cellules (lymphocytes) issues du système immunitaire et présentes dans les tumeurs. Des années de recherche ont permis d'identifier une "famille" particulière de cellules fréquemment retrouvées dans les mélanomes, cancers du sein et du colon : les lymphocytes T double positifs. "Au sein de cette famille, nous essayons aujourd'hui de voir si ces cellules peuvent être utiles au traitement des tumeurs, si elles doivent oui ou non être activées, bloquées ou supprimées totalement du système immunitaire" explique Nadine Gervois, enseignant-chercheur au CRCNA.




Pour cela, les chercheurs du Centre de Recherche en Cancérologie Nantes-Angers (CRCNA) doivent prendre en compte les spécificités du corps humain et le microenvironnement très particulier dans lequel évoluent toutes ces cellules. "Toutes nos cellules cohabitent avec beaucoup d'autres éléments dans notre corps, comme des anticorps par exemple", souligne Nathalie Labarrière, chercheur Inserm au CRCNA. "Ce microcosme peut parfois empêcher les cellules d'agir ou perturber leur action au sein du système. Ces paramètres supplémentaires nous amènent de plus en plus à travailler sur des thérapies qui combinent plusieurs approches médicales."

Plusieurs essais cliniques ont récemment été menés, et sont encore actuellement en cours, en collaboration avec le Professeur Brigitte Dréno du CHU de Nantes, qui conduiront à une meilleure compréhension des interactions entre les différents acteurs du système immunitaire pour avancer vers une solution d'immunothérapie plus efficace dans les prochaines années. "En France, on compte 10 000 nouveaux cas de mélanome par an mais le taux d'efficacité des nouveaux traitements est seulement de 30 à 40%. Il y a donc une marge de progression énorme dans ce domaine", conclut Nadine Gervois.

Ce film a été réalisé grâce au soutien de la Région Pays de la Loire sur le projet "Impact des lymphocytes T double positifs CD4+ CD8+ intra-tumoraux sur la réponse immune anti-mélanome"

Mis à jour le 13 janvier 2016 par Julien PATRON