• Le 05 janvier 2015

Christophe Guilluy, chargé de recherche Inserm à l'Institut du thorax (UMR 1087), et Nicolas Tabareau, chargé de recherche Inria au Laboratoire d'Informatique Nantes Atlantique (LINA), ont récemment obtenu une bourse ERC Starting Grant de l'European Research Council pour financer leur projet de recherche (MechanoFate, CoqHoTT). Un financement prestigieux de la Commission européenne qui participe à la reconnaissance des activités de recherche des jeunes chercheurs nantais au niveau européen.

  • Deux projets de recherche liés à la Santé et au Numérique
MechanoFate (From mechanical stress to vascular fate) : le projet a pour objectif d'identifier les mécanismes moléculaires de mécanotransduction contrôlant la différentiation cellulaire. Le projet est porté par Christophe Guilluy, chargé de recherche Inserm à l'Institut du Thorax (UMR 1087) et membre de l'équipe "Signalisation et Hypertension" dirigée par Gervaise Loirand. Titulaire d'un PhD "Biologie vasculaire" obtenu à l'Université de Nantes (2007), Christophe Guilluy a par la suite réalisé un post-doctorat dans le laboratoire de Keith Burridge, University of North Carolina (Etats-Unis) avant de revenir à l'Institut du Thorax (2012) pour poursuivre ses travaux de recherche sur la mécanotransduction dans le système cardio-vasculaire.

CoqHoTT (Coq stands for Coq for Homotopy Type Theory) : le projet de recherche aura lui pour objectif de fournir une nouvelle génération "d'assistants de preuves". Programmé sur 5 ans (2015-2020), ce projet, porté par l'Inria, se base sur les découvertes récentes du lauréat de la Médaille Fields 2002, Vladimir Voevosdky. Le projet est porté par Nicolas Tabareau, chargé de recherche Inria au sein de l'équipe de recherche ASCOLA, équipe commune à l'Inria, l'École des Mines de Nantes, l'Université de Nantes et le CNRS, au Laboratoire d'Informatique Nantes Atlantique (LINA). Plus précisément, l'équipe ASCOLA est une équipe du centre de recherche Inria Rennes-Bretagne Atlantique basée au sein de l'École des Mines de Nantes. Titulaire d'un Master de recherche Computer Sciences (MPRI) à l'ENS Cachan (2002) et d'un PhD Computer Sciences à l'Université Paris VII (2008), Nicolas Tabareau a également reçu en 2009 le prix de thèse PhD de la Chancellerie des universités de Paris.

  • ERC Starting Grant : soutenir l'excellence des jeunes chercheurs
A travers les ERC Starting Grants, la Commission Européenne soutient l'excellence scientifique des jeunes chercheurs européens au parcours prometteur en leur permettant de créer leur équipe grâce à des financements conséquents. Depuis 2007, 2 332 ERC Starting Grants ont été allouées sur 26693 candidatures. Grâce à ces financements, la Commission Européenne souhaite accroître le dynamisme, la créativité et l'excellence de la recherche européenne et à faire émerger une nouvelle génération de jeunes chercheurs talentueux.

  • Internationalisation de la recherche : une priorité de l'Université de Nantes
L'Université de Nantes est actuellement impliquée dans 23 projets européens dont 6 bénéficient d'un financement de l'European Research Council (ERC) : 3 ERC Advanced Grant (Human sea, XLS, RELMIN) et 3 ERC Starting Grant (Géodycon, Marches, CoqHoTT, MechanoFate, Exowater). Dans le cadre de sa stratégie de recherche 2015-2020 et de sa volonté d'internationaliser la recherche, l'Université de Nantes encourage et accompagne régulièrement ses chercheurs dans le portage et le financement des projets au plan européen, participant ainsi à la reconnaissance de la recherche nantaise à l'international.