• Le 07 septembre 2015

Des chercheurs français associant l’équipe de recherche de l’Institut du thorax du Dr Jean-Jacques Schott (Université de Nantes – CHU – Inserm – CNRS) ont identifié de nouveaux gènes impliqués dans le mécanisme du prolapsus valvulaire mitral, source de troubles du rythme et d’insuffisance cardiaque. Ces résultats, publiés dans la revue Nature Genetics, ouvrent de nouvelles perspectives d’outils thérapeutiques pour traiter cette pathologie dégénérative qui touche 2 à 5% de la population mondiale.

Les chercheurs ont analysé et comparé un très grand nombre de polymorphismes génétiques sur l'ensemble du génome à grande échelle (2 312 cas pathologiques comparés à 8 296 témoins) mettant ainsi en évidence six régions chromosomiques  associées au prolapsus de la valve mitrale. Les études menées ont montré la responsabilité très vraisemblable d'au moins 2 gènes appartenant à ces régions chromosomiques. D'autres gènes sont en cours d'études.

Cette avancée considérable dans la compréhension des mécanismes moléculaires du prolapsus de la valve mitrale résultent d'une collaboration internationale entre les équipes françaises de l'Institut du thorax à Nantes, de l'Hôpital Européen Georges Pompidou et du Paris-Centre de recherche Cardiovasculaire en lien avec les équipes de cardiologie de Boston (Etats-Unis) et du réseau international Leducq Mitral dédié à la recherche sur les pathologies de la valve mitrale. Ce n'est pas la première fois que l'Institut du thorax est à la pointe dans la recherche sur le domaine. En 2006, les chercheurs nantais avaient déjà identifié le premier gène responsable de cette pathologie confirmant le caractère héréditaire de la maladie.

Partenaires

Les partenaires scientifiques :
  • Département de génétique du Professeur Xavier Jeunemaître (Hôpital Européen Georges Pompidou (HEGP)
  • Département de cardiologie du Professeur Albert Hagège (Hôpital Européen Georges Pompidou (HEGP),
  • Assistance Publique-Hôpitaux de Paris,
  • Equipes de recherche du PARCC (Paris-Centre de recherche Cardiovasculaire (InsermUMR_970/Université Paris-Descartes)
  • Equipes de cardiologie du Professeur Hervé Le Marec et de génétique du Docteur Jean-Jacques Schott de l'Institut du thorax (Université de Nantes - CHU de Nantes / Inserm UMR_1087/CNRS UMR_6291)