L'opération Passeport Recherche s'étend du mois d'octobre au mois de mai soit huit mois de collaboration entre une classe de lycéens et des chercheurs d'un laboratoire de la région.






L'enseignant reste le maître d'oeuvre de l'opération qui est rythmée par trois
temps :
  • un temps d'investigation entre les élèves, l'enseignant et le chercheur
  • un temps de travail en classe avec l'intervention des professionnels de la communication
  • la préparation de la journée de restitution.

Le déroulement type d'un Passeport Recherche :


  • Début octobre : rencontre réunissant  les organisateurs, les chercheurs, les enseignants, les professionnels de la communication.
  • Avant Noël
    • le/les chercheurs interviennent en classe pour approfondir la problématique de recherche proposée.
    • les élèves visitent si possible le laboratoire (ou en janvier).
    • rencontre avec le professionnel de la communication pour définir la/les formes d'écriture des apprentissages en fonction du média choisi.
  • Entre janvier et mars
    • nouvelle intervention du même chercheur ou d'un collègue pour éclairer les recherches effectuées par les élèves ou mise en place d'un système d'échanges par mail entre le chercheur et la classe.
    • suivi du professionnel de la communication.
  • Avril : les élèves terminent de préparer leur support de communication et le chercheur est sollicité pour corriger les contenus scientifiques.
  • Mai : Toutes les classes se retrouvent pour la journée de restitution ; à tour de rôle, les élèves de chaque classe sont invités à raconter leur passeport, à présenter leur support de communication et à assister à une conférence.

Intérêt et particularités du Passeport Recherche

Le Passeport Recherche sensibilise les élèves à différentes facettes de la recherche : à l'étude de la thématique de recherche mais aussi à la communication et à la dimension internationale.

Un projet Passeport Recherche permet aux élèves d'explorer des nouveautés pour eux : la gestion d'un projet avec une classe complète, la prise de parole devant un public en amphithéâtre. Cela leur permet aussi de comprendre le fonctionnement des recherches et de mieux appréhender les TPE en 1ère.

Aussi, ce projet permet de toucher les élèves à différents niveaux :

  • par la thématique
  • via le support de communication
  • lors de la journée de restitution, en passant devant un amphithéâtre et en voyant le travail des autres
  • a posteriori en étant confronté à des expériences, et se rendant compte que le Passeport Recherche leur a donné les méthodes.

L'après Passeport Recherche


L'opération est exigeante car complète et étendue dans le temps, mais les résultats sont globalement très positifs :
  • les élèves ont acquis des connaissances scientifiques, ils ont une vision concrète de la recherche scientifique et ont découvert les métiers de la recherche. Le travail sur le support de communication leur a permis d'appréhender les modalités de la communication et ils ont vécu une expérience de diffusion grand public.
  • des enseignants ont travaillé ensemble, associant leurs compétences au service d'une même opération. (Par exemple, participation d'un professeur d'Anglais pour créer certaines parties du Passeport Recherche en Anglais, soulignant le caractère international de la recherche. L'opération favorise donc le travail interdisciplinaire.)
  • à travers ce projet pédagogique, les chercheurs investis ont entendu et vu comment des lycéens appréhendaient leur métier et leur rôle. Ils ont aussi montré et témoigné de l'impact socio-économique de la recherche scientifique.